Star Wars: The Force awakens

Bonjour !

Comme l’indique le titre, je vais tenter de livrer mon avis sur le dernier épisode en date de Star Wars. Étant très mitigé au sujet de cette nouvelle mouture, je ne pensais pas mettre mes pensées par écrit mais finalement je me lance et on verra bien ce que ça donne. Vous vous en doutez, ça va spoiler à fond mais j’imagine qu’après un mois et demi, si ce nouvel épisode vous intéresse, vous l’avez déjà vu.

Premier point à noter avant de rentrer dans le vif du sujet, j’ai lu l’adaptation en roman (plusieurs fois) avant de finalement voir le film. Ça m’a permis d’avoir un meilleur regard sur certaines scènes mais ça ne change pas l’avis au final (heureusement, ou malheureusement selon le point de vue). Et puis en bonus, ça m’a surtout permis de profiter de ce nouvel épisode avec mon fidèle compagnon que vous pouvez admirer ici.

R2

Le compagnon de mes meilleures aventures

 

C’était dans un mélange d’appréhension et d’excitation que j’ai entamé cet Episode VII. L’appréhension avait démarré quasiment deux ans plus tôt quand il avait été annoncé que tout l’Univers Étendu se faisait bouter hors du canon pour permettre l’arrivée des nouveaux films (d’ailleurs en relisant certaines de mes conversations sur facebook de l’époque c’était quasi-prophétique). L’excitation était tout de même bien présente car on avait là un nouvel épisode de Star Wars, une nouvelle trilogie, et donc beaucoup de promesses.
Et je dois avouer que devant le film, lorsque j’ai vu s’afficher le texte d’introduction avec la musique, j’ai bien senti les larmes arriver.

Mais…
Dès le début, quand on m’a présenté un droïde qui parcourait une planète désertique en transportant avec lui les données vitales pour aider les gentils à battre les méchants, ça a commencé à me gêner.
Rapidement, je me suis dit qu’un des gros problèmes était le manque de contexte de l’histoire. On est censé avoir une Nouvelle République forte et bien installée après avoir brisé l’Empire 30 ans plus tôt. Mais pour une raison inconnue, il a fallu créer une « Resistance » en marge de cette République, pour contrer une force qui s’oppose : le First Order. A priori, vu comme ça, on pourrait penser que le rapport de force est en faveur de la République mais pour le récit de cet épisode, tout est décrit exactement comme la situation de l’Episode IV ; le First Order est tout puissant, tandis que la Resistance (qui représente quand même le pouvoir en place) joue sa vie à chaque assaut.
D’ailleurs, même si on voit assez peu Leia, j’ai beaucoup aimé son rôle et comment elle organise la Resistance. Merci Carrie Fisher.

CarrieFisher

 

En fait, tout va beaucoup trop vite. Autant dans le livre on arrive à poser un peu les scènes même si elles s’enchaînent bien trop rapidement mais dans le film j’ai trouvé ça insupportable (faut pas avoir envie d’aller pisser). Il n’y a pas de pause, pas de moment où l’on voit la vie à peu près normale.

Ah si, il y en a un. Quand Rey après sa journée, rentre chez elle et qu’elle met le casque de pilote de X-Wing pour regarder le ciel et rêver de l’espace, on s’arrête avec elle. Ça dure deux secondes littéralement mais j’ai trouvé ça magnifique et j’aurais voulu voir ce moment ne jamais s’arrêter. Pour moi c’est clairement la plus belle scène du film, je me voyais à sa place en train de rêver de voyages dans l’espace d’une galaxie qui ne demande qu’à être visitée. D’ailleurs, c’est le seul moment où j’aurais préféré voir le film avant de lire le bouquin, pour ne pas avoir le ressenti de Rey et laisser mon imagination remplir ce moment (bon mon imagination l’a fait quand même mais c’était probablement un peu moins fort que ça n’aurait pu l’être).

tumblr_nzw8efJNHN1qfzzqho2_1280

 

Ce défilé de séquences à vitesse rapide m’a réellement donné l’impression que Disney avait filé un cahier des charges hyper strict de tout ce qui devait être mis impérativement dans le film et que ça retiré quasiment toute possibilité de créativité. J’ai gardé une vrai impression tenace que le film était davantage là pour ne pas froisser les fans comme cela avait pu être le cas à la sortie de l’Episode I, plutôt que de nous proposer quelque chose de neuf. Le but du film était presque de dire « ok on sait qu’on vous a déçus avec la prélogie donc cette fois on reprend tout ce que vous avez aimé », sauf que la prélogie prenait beaucoup de risques et osait beaucoup de choses. Tout n’est pas réussi, loin de là, mais on ne peut pas reprocher aux trois films de ne pas avoir tenté de créer un souffle qui lui est propre.
Parmi les détails qui renforcent cette idée, Rey dans ce film a 19 ans, comme Luke dans l’Episode IV. De base, j’avais pris ça pour une simple coïncidence, mais ajouté à tout le reste, ça en devient presque gênant.

Rey justement, parlons-en. Je dois dire que j’aime bien le personnage (la scène du casque y joue pour beaucoup, certes), elle est débrouillarde et tient à ses principes. Mais, car il y a un gros mais, elle est beaucoup trop forte dans tout ce qu’elle fait. On la découvre au tout début en simple pilleuse d’épaves cherchant simplement à survivre, elle se fait même arnaquer par Simon Pegg pour se faire payer. L’instant d’après, quand elle est embarquée dans l’aventure, rien ne lui résiste. Dès que BB8 s’incruste avec elle, on a l’impression d’avoir un personnage qui a eu trois films d’apprentissage pour maîtriser ses pouvoirs. On nous a retiré toute l’évolution du personnage. Luke a eu Obi-Wan avec lui pour lui enseigner les bases, il a dû apprendre la patience, il a connu des échecs. Son premier combat au sabre laser c’est à la fin de l’Episode V et il se fait lamentablement battre par un Darth Vader qui ne veut pas le tuer, simplement lui montrer qui est le plus puissant et l’attirer avec lui. Les confrontations entre Rey et Kylo Ren, que ce soit la scène d’interrogation ou le combat final, manquent de cette montée en pression. Kylo Ren est présenté comme ayant une grande maîtrise de la Force mais quand il tente de lire son esprit, elle retourne le procédé contre lui, sans savoir que c’est possible (Harry Potter aurait aimé pouvoir faire la même chose).
Tout ça me fait partir dans des tentatives d’explication car c’est totalement irrationnel. La seule raison que j’arrive à trouver (qui soit à peu près convenable) est que Rey a commencé à être entraînée avec les autres Jedi en formation mais au moment où Ben Solo / Kylo Ren s’est rebellé, elle a été « récupérée » et emmenée sur une planète loin de tout (et Luke lui a possiblement effacé la mémoire) pour la protéger. D’autant que le titre « The Force awakens » fait référence au fait que c’est la Force en Rey qui se réveille, comme si elle avait été mise en sommeil. C’est un peu farfelu comme explication mais je préfère encore ça à l’absence de raison.

Concernant Kylo Ren, j’ai l’impression de voir l’opposé de Rey. On nous le présente comme le grand méchant de l’histoire mais en fait c’est un personnage qui est totalement en phase d’évolution. Ce « faux méchant » est perdu, il a besoin de repères et il se cherche. Il n’est pas du tout Darth Vader. Vader avait une froideur en toute circonstance, même quand il étranglait par la Force un moff il restait distant ; il était une machine. Kylo Ren est une boule d’émotions qu’il extériorise. Le fait de le voir enlever son casque et voir son visage (même si pour le coup la gueule de l’acteur fait perdre plusieurs points de charisme au personnage) le rend bien plus humain que Darth Vader. On parle souvent d’anti-héros mais cette fois on a droit à un anti-vilain. S’il n’avait pas tué Han Solo, j’aurais presque eu envie de m’attacher à lui…
Mais en tout cas Rey et Kylo Ren, tout au long de l’Episode, m’ont fait penser aux deux meilleurs personnages de l’Univers Étendu, mais des sous-versions de ces personnages principalement parce qu’ils n’ont pas eu le temps d’être développés de la même manière. Surtout Kylo Ren à vrai dire, on peut d’ailleurs dire que c’est un personnage sous-jacent.

A côté de ces deux-là, on voit un grand Harrison Ford jouer un magnifique Han Solo et un Chewie tout aussi fabuleux. Han a cette fois le rôle du mentor, le même qu’Obi-Wan dans le IV (et il meurt aussi d’un coup de sabre laser du grand méchant), pour montrer que le personnage qui ne croyait pas en la Force est maintenant devenu prêcheur.
En tout cas, le duo Han et Chewie est toujours en forme et leur performance m’a quand même foutu un sacré sourire.

Néanmoins, la mort de Han Solo est à mes yeux très mal gérée. Quand j’ai lu ce passage la première fois, déjà j’ai arrêté la lecture pour m’en remettre (et lire avec les yeux en larmes, c’est pas pratique) mais quand j’ai repris et que je constatais que plus rien ne faisait mention de sa mort, j’étais hors de moi. Han Solo est mort et on passe à la suite comme s’il s’agissait d’un vulgaire red shirt. Je veux dire : Han. Solo. Est. Mort. C’est le climax du film. On voit ça, on s’en fout totalement de la base Starkiller, on a juste envie défoncer l’autre qui fait sa crise d’adolescence mais non tout le monde se barre et tout le monde oublie.

Han Solo, ceci est mon cri du cœur, sache que jamais je ne t’oublierai.

tumblr_n51256VmcZ1qlxnhco1_250

 

En plus cette mort amène un parallèle avec un certain événement dans l’UE et du coup, je me demande si le parallèle va s’arrêter là où si l’on va voir un Chewie devenir alcoolique pour oublier sa détresse. (Non parce que si Chewie continue comme si ce n’était pas grave, je perds foi en tout.)

En tout cas, les personnages dans l’ensemble sont plutôt réussis. BB8 est génial. Finn et Poe forment un merveilleux couple. Il n’y a vraiment que Snoke qui me pose problème, soit c’est Palpatine réincarné (histoire de repomper encore l’UE), soit c’est un mec qui maîtrise le côté obscur mais se cachait dans son coin pendant que Palpatine faisait son truc. Cela dit ce qui est sur c’est qu’il a un problème de taille à compenser (et pas qu’un peu).
Le vrai problème que j’ai avec les personnages (en dehors de Snoke donc) c’est que l’on n’a rien pour nous permettre de nous attacher à eux. On en revient au principal problème du film : son rythme trop soutenu. Cette succession incessante de scènes d’action retire toute scène de vie normale. On ne connait pas les personnages, on ne fait que les suivre dans des situations extrêmes. En dehors de la scène de Rey avec son casque de pilote (qui est magnifique mais je me répète), il n’y a pas un moment où les personnages se posent et peuvent être eux-mêmes. Les personnages ne respirent pas, ils passent le film en apnée et on les regarde de l’extérieur. Je n’ai jamais pu rentrer dans le récit, me sentir impliqué.

Et que dire de la base Starkiller ? La première fois j’ai cru que c’était une blague destinée aux amateurs de l’UE. Il faut savoir que plusieurs des romans se déroulant après l’Episode VI mettaient en scène une grosse arme toujours plus puissante qu’il fallait détruire. Ça a été tourné en dérision à force et parmi les lecteurs le nom de « syndrome Starkiller » avait été donné pour exprimer ce sentiment.
Alors voir que la nouvelle arme des méchants est une grosse planète destructrice répondant au nom de Starkiller, c’était vraiment trop.

Et puis il y a eu cette scène finale.
La scène finale d’un Star Wars se fait sans dialogue, uniquement avec la musique, oui. La rencontre de Rey avec Luke doit être la dernière scène du film, oui aussi. Mais j’attendais plus de choses de cette rencontre.
J’ai passé le film/livre à me poser des questions, sur le contexte global, sur la toute puissance de Rey et qui elle est (pas ses parents, juste qui elle est). Ces éléments devaient normalement constituer l’histoire de cet épisode. Alors quand je vois Rey monter vers Luke dans une scène chargée d’émotions, mon cerveau ne peut s’empêcher de se dire que ses théories farfelues vont être confrontées. Tout ce qu’il a manqué dans le film, son histoire, va trouver une explication ici. Mais Luke reste silencieux, Rey n’arrive pas à lui poser de questions. Cet Episode VII n’a rien à dévoiler et me fait comprendre qu’il faudra attendre la suite pour espérer avoir des réponses – et uniquement espérer, rien n’est garanti. Cette scène finale cristallise la frustration qu’a constitué ce film.
C’est la fin ouverte d’un film qui a oublié d’inclure le contenu narratif.

Cette scène finale, c’est aussi Rey qui va chercher le maître Jedi qu’on lui indique afin d’apprendre à maîtriser la Force. C’est l’image de Luke qui va sur Dagobah, après le conseil d’Obi-Wan.
Ça me fait craindre pour l’originalité de la suite. On pourrait presque se demander si le prochain film démarre avec Rey qui suit les enseignements de Luke ou si directement elle va sauver Finn et Poe dans une cité dans les nuages (mais je suis mauvaise langue).

 

Voilà, je me suis beaucoup étalé, il est temps de conclure.
Clairement l’Episode VII m’a déçu. Je suis content d’avoir eu un nouveau Star Wars mais moins d’avoir vu le résultat. Voir que l’UE a été balancé pour « ça » (enfin ça vaut plus pour le nouveau canon dans son ensemble que juste ce film) me déçoit vraiment. Quitte à repomper quelques éléments de l’UE, autant s’appuyer entièrement sur une histoire qui a marché parce que là, c’est gênant. Je suis probablement trop attaché à l’UE et j’en ai conscience mais il n’empêche que même sans penser à l’UE, cette production me laisse un goût très mitigé.
Clairement la sensation que la créativité a été bridée pour produire ce film est difficile à évacuer. Il y a heureusement quelques bons points mais ça ne rattrape pas le reste.
Ils ont voulu faire un divertissement, ils ont oublié de faire une histoire.

 

13 réflexions sur “Star Wars: The Force awakens

  1. Escrocgriffe dit :

    « Voir que l’UE a été balancé pour « ça » (enfin ça vaut plus pour le nouveau canon dans son ensemble que juste ce film) me déçoit vraiment. »

    Je partage à 100% ton ressenti, ce film qui pour moi est une hérésie. Les personnages sont vraiment mal fichus, Abrahms n’avait pas le droit de nous livrer un méchant aussi ridicule… (soupir).

    • Lost in Chapter 13 dit :

      Pour l’UE, ça fait mal quand on y est habitué de voir le résultat de ce film, c’est sûr.
      Cela dit, je vais être plus nuancé sur les personnages. C’est ce que j’expliquais, les personnages me plaisent dans l’ensemble. Certes on n’a pas de matière pour s’identifier à eux mais ils ne sont pas ratés. Et Kylo Ren m’a vraiment touché (bon à partir du moment où il tue Han, là en revanche c’était terminé). Enfin sauf si tu parles de Snoke, là on est d’accord. Il va falloir qu’ils nous sortent une très bonne justification pour que j’accepte Snoke.
      Et je ne sais pas à quel point Abrams est coupable du résultat, j’ai quand même l’impression que Disney a filé un gros cahier des charges et qu’ils ont pris Abrams (et les deux autres pour les films suivants) uniquement pour faire bouger la caméra.

  2. Erika dit :

    Ton titre résume bien ce que j’en ai pensé (ton article aussi mais ça fait moins résumé vu comment tu t’es fait plaiz en terme de nombre de mots XD)

    • Lost in Chapter 13 dit :

      Oui, je n’ai pas été capable de retenir ma logorrhée. En même temps quand je parle de Star Wars, je ne sais pas faire court. (Et encore, quand je vais commencer les vrais articles sur les livres, ça risque d’être bien pire.)

  3. fjva dit :

    « On pourrait presque se demander si le prochain film démarre avec Rey qui suit les enseignements de Luke ou si directement elle va sauver Finn et Poe dans une cité dans les nuages (mais je suis mauvaise langue). »
    Non non, seulement lucide je le crains… mais la formule m’a fait sourire car c’est tout à fait ça, en fin de compte!
    Et tu as sans doute raison, les scénaristes n’ont probablement pas eu les mains libres pour innover. On a dû leur demander « comme la première trilogie », et ils ont décalqué.

    Tu mets aussi le doigt sur des trucs qui m’avaient chiffonné sans que j’arrive à vraiment préciser les causes, par exemple c’est sans doute la faute au rythme si je n’arrive pas à m’attacher aux personnages. Et puis oui, déjà que j’étais « sortie » du film depuis un bail au moment où Han se fait tuer, et que la fin de Starkiller était téléphonée, sa destruction je m’en fichais un peu…

    • Lost in Chapter 13 dit :

      Oui, le rythme dessert vraiment le film. Et la mort de Han, je crois bien que je n’arriverai jamais à me remettre de ce passage et son traitement. Han méritait tellement mieux que ça, pas de tomber dans l’oubli au moment où son corps tombe dans le puits. En plus c’est aux méchants qu’est réservé ce sort, de tomber dans un puits. Il y a eu Palpatine et puis Darth Maul, on va pas mettre Han Solo avec ces deux-là quand même.

  4. Charmant-Petit-Monstre dit :

    Bon tu connais maintenant mon sentiment sur le film après nos échanges (passionnants !) sur mon blog.
    Tu me fais penser cependant à quelque chose que je ne m’étais jamais exprimée à moi-même : je crois que je n’ai jamais été aussi contente de ne pas être tombée dans la marmite (aka l’UE) et de ne pas avoir lu les livres. Je crois que je ne me serais jamais remise du doigt d’honneur de Disney et Lucas qu’ont fait aux fans en foutant en l’air 30 ans de littérature étendue pour finalement faire quasi la même chose mais en beaucoup beaucoup moins bien.

    Comme FJVA ta formulation m’a fait rire, mais c’est ça ! Et d’ailleurs on verra peut-être un Lando bis.
    On se doute tous de comment ça va se passer dans la suite des films. Et j’aimerais me tromper et voir un énorme retournement de situation ou une prise de risque, genre Snoke en fait ce n’est qu’un holograme et il n’existe pas, ou que Rey va devenir la méchante et Kylo le gentil (ça c’est mon fantasme).

    • Lost in Chapter 13 dit :

      Oh, je dois dire que je ne regrette absolument pas d’avoir découvert l’UE et d’y avoir plongé pendant tant d’années. Clairement, j’ai très mal vécu la décision de Disney de virer l’UE du canon (encore plus maintenant qu’on voit la qualité des nouveaux bouquins et ce film décevant) mais j’ai toujours mes livres, ça fait partie de moi et ça ne m’empêche pas de les relire. Ça me fait juste mal d’avoir la mention « Legends » sur les bouquins que je comptais acheter.
      Et puis, je vais faire quelques articles pour recommander les bonnes lectures dans l’UE. On verra si toi ça te tente mais je ne laisserai pas tomber cet UE. 🙂

      Et oui, la suite semble pas mal cousue de fil blanc, déjà. Même si Kylo Ren vit une lutte interne le bien contre le mal et qu’une belle histoire de rédemption à son égard me mettrait les larmes aux yeux (avant qu’il ne tue Han, j’étais pas mal attaché à son personnage), je ne crois pas qu’on verra beaucoup de surprises. (On sait d’ailleurs déjà ce qui va arriver à Luke.)
      Quant à Rey, en revanche, c’est encore la novélisation qui va me permettre de retirer tout espoir : dans son combat avec Kylo Ren, à la fin, le côté obscur se fait pressant en elle pour tuer son ennemi. Mais elle repousse ce côté obscur, exactement de la même façon que Luke le repousse à la fin de l’Episode VI. Donc après ça, c’est terminé, Rey ne peut plus tomber du côté obscur. (Déjà que bon, c’est l’héroïne d’un film Disney, il y avait 0 chance qu’ils la laissent devenir une méchante.)

      Mais en voyant te dire tout ça, j’ai tellement envie de te faire lire le New Jedi Order (et la suite). Du coup, je vais me dépêcher d’écrire toutes mes chroniques sur l’UE, comme ça tu ne pourras plus résister !
      Viens du côté non-canon de l’UE, ensemble on se moquera de Disney ! (Non je ne suis pas ton père quand même, faut pas déconner.)

      • Charmant-Petit-Monstre dit :

        Hahaha Oui maître, enseignez-moi ! Tu commences déjà à me faire envie avec ton New Jedi Order. Mais comme je suis paumée dans tout ça, va falloir bien me conseiller. J’attends avec hâte tes chroniques du coup ! 🙂

  5. La tête dans les livres dit :

    J’aime beaucoup ton article et je te rejoins sur beaucoup de points! Je ne savais pas qu’il y avait un livre. Je me suis totalement fait la même réflexion pour la mort de Han Solo qui est à peine pleuré et dont on ne reparle plus du tout et idem, Rey qui arrive à affronter Kylo Ren alors que le gars a été formé par un jedi et elle, que dalle, mais elle tient quand même le rythme… Bon, je sais que j’irais sûrement voir la suite quand même ne serait-ce que pour l’univers Star Wars 🙂

    • Lost in Chapter 13 dit :

      Merci pour ce commentaire sympathique. 🙂
      Concernant le livre, en fait chaque sortie d’un film Star Wars est accompagnée d’une novélisation qui permet de profiter de l’histoire à l’écrit. Comme je suis bien mieux à lire un livre au calme qu’à devoir être dans une salle de cinéma (surtout sur les premiers jours de la sortie), j’ai préféré commencer par le livre.
      J’irai également voir la suite, j’avoue. Même si j’ai été déçu par celui-ci et que je crains un peu pour la suite, j’ai toujours l’espoir de voir la magie agir parce que Star Wars.

  6. Blanche Mt.Cl. dit :

    À croire que je suis une des seules à ne pas avoir été déçue? 😉
    Sans doute parce qu’au final, je ne m’attendais à rien et parce que je suis très bon public. Et aussi, parce qu’entre Jar Jar (qu’on m’apporte un fusil!), ces pleurnichards d’Anakin et Padmé, j’ai fini par prendre la prélogie en horreur.
    J’avoue que la mort de Han Solo a cruellement manqué de panache, mais dès qu’il s’est engagé sur le pont, je savais que c’était fichu pour sa pomme. Pour Rey, je ne m’étais pas fait la réflexion quant à sa capacité à répondre à la Force de Ren, mais ma foi, maintenant, c’est vrai que ça paraît un peu gros… 🙂

    Pour le « méchant » Kilo Ren, je reste tout de même très intriguée par son personnage, qui pour moi est une petite innovation. Si les scénaristes font un effort, pourrait devenir un ressort narratif intéressant. J’ai trouvé que cet écart du schéma du méchant traditionnel était une surprise assez appréciable (quand bien même il zigouille mon personnage préféré de tous les temps…).
    Je sais que beaucoup préfèrent des grands méchants, froids et d’une rigueur quasi-mécanique – c’est un peu le ressort des récits classiques.
    Pour ma part, il y a ce côté « gamin capricieux » chez Ren qui ne me dérange pas – il ne faut pas oublier que par rapport à Darth Vador, Darth Maul, Palpatine et consort, c’est un jeunot. Les crises de nerfs, ça passe, j’adore ce genre de scènes au cinéma. 😉 Je n’ai pas trouvé l’acteur plus mauvais que ça, il est même assez expressif par moment, porte vraiment une espèce d’aura sombre.
    J’espère que les scénaristes ne vont pas bâcler ce personnage et gâcher son potentiel comme cela avait été le cas avec le jeune Obi-Wan Kenobi. Parce que je sens qu’il y a quelque chose de très, très sympa à faire, que c’est un protagoniste qui pourrait, comme je le disais dans ma chronique sur le sujet, mettre un bordel monstre aussi bien dans ses rangs que dans ceux des gentils, ou qu’en le formant et le bridant encore, Snoke et compagnie peuvent en faire un vrai monstre sans limite. Après je spécule, hein, quand on aime le story-telling, c’est toujours comme ça. 🙂
    De grâce, messieurs et mesdames les scénaristes, ne nous ratez pas celui qui réussit à tuer Han Solo! Ne nous le transformez pas en Anakin BIS!

    En attendant, dans tout ce marasme, et comme mon frère et moi le disions à la sortie du cinéma, nous comptons sur papi Luke, maintenant. (J’avoue que quand Rey arrive au milieu de cette verdure et de ces rochers, je me suis presque attendue à ce qu’elle tombe sur Excalibur! 😉 ). Quant à l’enseignement de la jolie petite Rey, j’en attends beaucoup, si la demoiselle est si forte que ça. Et j’aimerais que Finn ne reste pas un simple faire-valoir, qu’il devienne un vrai héros et dégage autant de force que sa pote Rey.
    Sinon, concernant les relations entre les personnages, j’ai bien quelques théories, et je verrai la suite rien que pour les vérifier. Après, espérons que les quelques bonnes idées seront un peu plus poussées et qu’on ne va pas tomber dans des ressorts trop « téléphonés ».

    • Lost in Chapter 13 dit :

      Tant mieux alors si tu n’as pas été déçue, c’est quand même l’essentiel quand on va voir un film. 🙂
      C’est vrai que les attentes jouent clairement. En tout cas, j’espère bien que tu apprécieras les prochains films également.

      Pour Kylo Ren, on se rejoint dans l’ensemble. Ce côté anti-vilain me plaît, il est différent de ce qu’on pouvait attendre, c’est une vraie surprise. Certes, la mort de Han Solo fait que je l’ai beaucoup moins apprécié sur la fin du film mais il reste un personnage intéressant à voir évoluer.
      Et comme toi, j’espère bien que cette évolution sera bien suivie dans les prochains films, il y a du potentiel pour beaucoup de choses intéressantes. J’ai aussi beaucoup de théories possibles à son sujet et je n’arrive pas à choisir celle qui me plaît le plus. ^^
      Mais clairement, si on pouvait éviter de le transformer en nouvel Anakin, ce serait une bonne chose.

      Et je serai curieux de connaître les théories que tu as sur les relations entre les personnages. (Tu as un peu utilisé la meilleure formule pour m’appâter.)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s